Filinfo

Foot

Bencharki, le coeur wydadi

© Copyright : DR
Transféré cet été en France, Achraf Bencharki n’oublie pas le Wydad. L’attaquant de 23 ans a posté une story sur son compte Instagram pour encourager ses anciens coéquipiers.
A
A

“La victoire Inchaalah”, a posté ce vendredi Achraf Bencharki sur son Instagram, en publiant une photo de son sacre avec le WAC l’année dernière. L’actuel attaquant de Lens espère la victoire de ses anciens camarades, face à l’ES Sétif.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Achraf Bencharki (@bencharki_17) le

 

Les Rouges doivent rattraper le but de retard concédé au match aller. Les hommes d’Abdelhadi Sektioui pourront compter sur leurs supporters, qui ne manqueront certainement pas de donner de la voix au Complexe Mohammed V ce vendredi soir.

Le Wydad a l’occasion de s’offrir une troisième demi-finale consécutive. En cas de qualification, il affrontera le vainqueur de l’affiche entre Al Ahly d’Égypte et les Guinéens du Horoya AC.

 

 

 

 

Par Salah Maghani
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Wydad
Foot Wydad

Une star du Wydad atteinte de malaria?

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Vidéo. Violences en Égypte, quelques mois avant la CAN

Foot programme
Foot programme

Les affiches à ne pas manquer ce week-end


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech