Formulaire de recherche

Mondial 2026: le décalage horaire plombe le dossier de la candidature américaine

USA

© Copyright : DR

Posté le 13/08/2017 à 15h59 par Nassim Elkerf (Mise à jour le 13/08/2017 à 16h02)

Le Maroc est officiellement candidat pour le Mondial 2026. Le royaume aura une dure concurrence, puisque les États-Unis, le Canada et le Mexique ont déposé une candidature commune pour le premier Mondial à 48 nations. Mais une épine au pied du dossier américain peut profiter au Maroc.

Il faut dire qu’actuellement, on voit mal comment le Maroc peut concurrencer les Etats-Unis au niveau des infrastructures. Si en plus des USA, le dossier américain fait valoir les avantages du Canada et du Mexique, on peut se dire que leur bras de fer avec le royaume est déséquilibré, à un détail près et qui n’est pas des moindres: l’horaire des matchs.

Le décalage existant entre l’Amérique et le reste du monde peut jouer un vilain tour aux Américains. Si le Mondial 1994 était réussi, c’est aussi parce que les droits TV ne coûtaient pas aussi cher, et que chaque pays se contentait de diffuser les matchs de son équipe nationale. Aujourd’hui, les droits TV contrôlent le football. Les sponsors et autres n’accepteront certainement pas de payer des fortunes à la FIFA pour passer à des heures tardives.

Un Mondial à 3h du matin n’a rien d’excitant, surtout que Los Angeles et plusieurs villes de la côte Ouest des Etats-Unis sont candidates pour accueillir les matchs du mondial. Sachant que l’Europe devance l’Amérique de 5h (en moyenne) tout au long de l’année, il sera difficile de suivre tous les matchs du premier mondial à 48 équipes, ce qui est dommage. Mais surtout décourageant pour les investisseurs, qui misent beaucoup sur le Mondial pour leurs promotions.

Le Maroc peut donc facilement faire valoir cet avantage, en plus de ses infrastructures déjà prêtes. Si on ajoute la position géographique centrale du pays, on commence à avoir un bon dossier bien différent de celui présenté en 2006 ou en 2010. En d’autres termes, le dossier de candidature marocaine tient sur pieds, surtout si on avance que le continent n’a accueilli qu’un seul mondial, depuis la cpremière édition de la compétition, en 1930 en Uruguay.

Posté le 13/08/2017 à 15h59 Par Nassim Elkerf