Filinfo

Marocains du monde

Adel Taarabt refuse toujours d'être transféré

© Copyright : DR
L’ex-joueur du Milan AC, Adel Taarabt, n’a toujours pas disputé de rencontre avec le Benfica de Lisbonne cette saison. L’international marocain refuse même d’être transféré.
A
A

Benfica cherche à tout prix à se séparer d'Adel Taarabt. Avec un salaire avoisinant les 193 000€ par mois sans jouer une minute, l’international marocain aux 17 caps est devenu un fardeau pour le club de Lisbonne.

Selon le quotidien portugais Record, Adel Taarabt à reçu une offre du club saoudien d’Al Fateh, qui lui a offert pas moins d’un million d'euros pour un prêt d’un an avec une option d'achat. Une proposition rejetée par le joueur qui n’a aucune intention d’évoluer en Arabie Saoudite.

Le constat est donc alarmant pour les dirigeants du Benfica, car si le club souhaite résilier le contrat de Taarabt qui est lié jusqu'en 2020, ils devront payer pas moins de 2.3 millions d’euros, l’équivalant d’une année de salaires.

 

 

 

 

 

Par Oussama Zidouhia
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Vidéo. Le premier but de Taarabt pour Benfica

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Taarabt prolonge au Benfica Lisbonne

Marocains du monde Benfica Lisbonne
Marocains du monde Benfica Lisbonne

Vidéo. Taarabt, champion du Portugal


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Les Jeux africains évincent la Botola

Le jour j pour la fédération d’athlétisme

Renard fait ses adieux au Maroc

Le faux pas des Lions de l'Atlas expliqué

Quand la Botola a mal à ses "samsaras"

Vrai homonyme, fausse recrue

Le duo Ahmad-Lekjaa reprend le dessus

La CAN rapporte gros à la CAF

Un duel algéro-sénégalais indécis

Renard laisse des questions sans réponse