Formulaire de recherche

Vidéo. "Mâallem" Dolmy, l'instinct immortel

Posté le 19/04/2017 à 15h47 par Nassim Elkerf (Mise à jour le 19/04/2017 à 15h49)

Le 19 avril 1953 à Casablanca, naquît une légende. C'est sans doute le joueur le plus élégant de l'histoire du football national. Décoré par l'UNESCO qui l'a qualifié de: "joueur dont la moralité et la courtoisie exemplaires le font unanimement considérer par ses partenaires ou adversaires comme un ambassadeur de football".

Abdelmajid Dolmy est ce qu'on appelle un amoureux du football. Le milieu de terrain a joué pour près de 20 ans, en côtoyant les deux plus belles générations du football national. "El Mâallem", Al Oustad (le prof), Al Moudir (le directeur) et Bouqal pour les intimes, Dolmy avait plusieurs surnoms, souvent donnés après des matchs ou des performances hors normes, avec le Raja ou l'équipe nationale, il donnait le sourire aux supporters. Fidèle aux petits ponts et feintes de corps, il a régalé les amoureux du football tout au long de sa carrière. 

Même après avoir raccroché, il a séduit en participant à un match de gala à l'occasion de la marche verte (2015), El Mâallem a montré que l'instinct est immortel.

La légende, qui fête aujourd'hui ses 64 ans, a été protagoniste des deux plus grands exploits du football national. La coupe d'Afrique de 1976 en tant que jeune remplaçant, et la fabuleuse histoire du Maroc en coupe du monde 1986, avant de raccrocher les crampons cinq ans plus tard ... ce jour là, le ballon rond avait versé des larmes. Joyeux anniversaire légende !

Posté le 19/04/2017 à 15h47 Par Nassim Elkerf