Filinfo

Botola

Wydad: quand Naciri botte en touche la démocratie

© Copyright : DR
Kiosque360. Le Wydad Athletic Club (WAC) a enfin fixé la date de sa tant attendue assemblée générale prévue pour le 6 janvier. A l'occasion, le président Said Naciri réserve de belles surprises aux adhérents et fans du club. Mais...
A
A

Le Wydad Athletic Club tiendra son assemblée générale ordinaire le 6 janvier 2017. Cette AGO, on le sait, a pris beaucoup de retard au point de susciter étonnement et inquiétude des supporters et de l'opinion publique. Dans son édition de ce week-end des 24 et 25 décembre, le quotidien Al Massae, se référant à une source proche du WAC, impute ce retard à la difficulté de préparer le rapport financier. C'est une secret de polichinelle. Cependant, il se chuchote dans le microcosme sportif que beaucoup d'argent dépensé par Naciri n'a aucune traçabilité.

«En plus, ajoute le quotidien arabophone, le président du club s'attelle sur de nouveaux règlements pour le passage au statut de Société anonyme, qu'il soumettra à l'assemblée générale pour approbation.»

Une belle surprise attend les Wydadis, à en croire Al Massae. Elle (la surprise) réside dans l'achat d'un immense terrain pour la construction de l’académie du club et dont Said Naciri fera l'annonce lors de l'assemblée générale.

Cependant, une source au sein des Rouge et Blanc a révélé que le président pourrait reporter à nouveau l'assemblée générale si les mauvais résultats se poursuivaient. «Said Naciri a déclaré qu'il n'était pas pressé pour tenir l'AGO du club. Il estime que le report ne mérite pas tant de brouhaha et de polémique. Le seul tort dont souffre le club, selon lui, est le fait de n'avoir pas reçu à temps la subvention de la fédération», rapporte Al Masae.

Dans son élan de puissantissime président de l'un des clubs les plus prestigieux du royaume, Naciri, par ailleurs député à la première Chambre du Parlement, estime qu'il est en droit de reporter et de tenir l'AGO comme bon lui semble. «C'est tout à fait normal», dit-il. La preuve que le divorce entre les clubs marocains et la démocratie est consommé.

Par Abdelkader El-Aine
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Wydad de Casablanca
Botola Houcine Ammouta
Botola Wydad de Casablanca

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous