Filinfo

Foot

Botola, coupes africaines..., où donner de la tête?

© Copyright : DR
Kiosque360. Pour finir la Botola à temps et laisser place à la CAN 2019, la FRMF et la commission de la programmation vont faire jouer les clubs deux à trois fois par semaine en moyenne.
A
A

C’est un calendrier très chargé qui attend les clubs de la Botola. La FRMF est dans l’obligation de finir la saison au mois de mai pour laisser place la Coupe d’Afrique des Nations qui se joue cette année, et pour la première fois, au mois de juin.

Ainsi, et selon des informations obtenues par le quotidien arabophone Assabah daté du 14 novembre, les clubs de la Botola vont devoir jouer deux à trois matchs en moyenne par semaine pour finir à temps le programme des 22 journées restantes pour les clubs qui n’ont aucun match en retard. Une situation délicate pour la FRMF et sa commission de la programmation qui ont un très gros challenge à relever.

Ce qui complique encore plus la tâche, c’est que plusieurs clubs participent aussi à des compétitions internationales, et notamment continentales. D’ailleurs, la Ligue des champions africaine et la Coupe de la CAF commencent cette année, inhabituellement, au mois de novembre. Les 4 clubs concernés sont le WAC, l’IRT, le HUSA en plus du futur gagnant de la Coupe du trône. Si le Raja finit champion de la Coupe de la CAF, il sera lui aussi invité même si son classement de la saison dernière ne le lui permettait pas.

Le quotidien rappelle aussi que la saison avait mal commencé. Plusieurs clubs, comme le Wydad et le Raja qui jouaient sur deux fronts à l’international ont chamboulé le planning. Les deux clubs cumulent déjà plusieurs matchs en retard. La commission de la programmation devra rapidement trouver une solution à cette problématique, d’autant plus que le Wydad s’engage une nouvelle fois dans la Ligue des champions.

Le quotidien s’inquiète aussi pour le niveau technique de la Botola, si plusieurs clubs sont amenés à jouer deux fois par semaine.

 

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous