Filinfo

Foot

Mondial 2026: Infantino est-il amnésique ou bipolaire?

© Copyright : Adil Gadrouz
Gianni Infantino, vient de commettre une double grosse bourde. Il a autorisé les membres de la candidature nord-américaine à vendre leur produit en Afrique du Sud. Mais comme il s’est rappelé qu’il l’a interdit au Maroc et à la CAF, il a effacé d’un trait les directives de la FIFA. Amnésique ou bipolaire ?
A
A
Ce que vient de faire infantino est très grave, voire insensé pour un président de la FIFA qui se veut équitable, posé et transparent. Rappelez-vous quand il est venu au Maroc le 1er février courant pour assister au congrès de la CAF. Le lendemain, il a interdit aux membres de cette instance de soutenir publiquement le Maroc.

Pis encore, il est même intervenu pour supprimer un point qui figurait dans l’ordre du jour. Il a tout simplement annulé une intervention de Fouzi Lekjaa qui devait présenter à ses collègues africains le dossier de la candidature marocaine au Mondial 2026. Pour justifier ce refus, il a évoqué les sempiternelles directives de la FIFA qui interdisent toute promotion ou soutien à un candidat. Et pour boucler la boucle, il a  estimé que le Maroc ne devait pas évoquer le Mondial 2026  tant que son concurrent (USA) n’est pas présent à ce congrès.

En moins de 15 jours, Infantino a oublié tous les règlements que le congrès de la FIFA a approuvés au Bahrein en mai 2017. Ses services ont tout simplement autorisé le comité de candidature nord-américain à aller présenter son dossier en Afrique du sud. Il a ainsi rencontré des membres de la COSAFA, entité régionale qui relève de la CAF et dont les membres soutiennent les Etats-Unis.

Un comportement qui a soulevé un tollé général au sein des pays africains, qui l’ont vivement fait savoir au président Infantino. La réaction de ce dernier est des plus étonnantes puisqu’il a demandé à la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, d’adresser une lettre aux deux candidats dans laquelle il met à plat lesdites directives de transparence et de réserve. Autrement dit, le président de la FIFA valide la promotion de la candidature américaine en Afrique du sud, en annulant la décision du congrès de la FIFA et tout ce qu’il a dit au congrès de la CAF.

Lisez cet extrait de la lettre de Fatma Samoura, signée le 16 février 2016. Il est très édifiant: «Les présentations des soumissionnaires seront permises lors des réunions des associations régionales, des regroupements d'associations membres et des associations membres individuelles. Une possibilité égale est accordée aux deux soumissionnaires. En conséquence, si une Confédération, des Associations Régionales, des groupements d'Associations Membres et des Associations Membres individuelles sont approchés par un soumissionnaire proposant une offre, l'acceptation de cette offre est en principe valable tant que les principes d'équité et de transparence sont respectés.»

Une volte-face qui a écœuré, à juste titre,  les membres de la CAF, qui ont décidé d’écrire une lettre à la FIFA dans laquelle ils considèrent que cette dernière a enfreint ses propres règlements dans le seul but de soutenir la candidature américaine.

Par Hassan Benadad
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous