Filinfo

Botola

Incroyable réduction de peine pour Karnass

© Copyright : DR
El Mehdi Karnass a vu sa peine être allégée de manière considérable. Le milieu offensif du DHJ a été condamné à deux ans de suspension pour avoir frappé un arbitre.
A
A

Condamné à deux ans de suspension (dont un ferme) et à verser une amende de 10.000 dirhams pour avoir agressé un arbitre, El Mehdi Karnass a vu sa peine être considérablement allégée en appel.

Il écope finalement de 4 matchs de suspension et de 2.000 dirhams d’amende. La peine finale a été prononcée, hier mercredi, par la commission d’appel de la FRMF.

La commission a procédé à l’audition de toutes les parties impliquées dans cette affaire et l’arbitre a affirmé que le joueur l’a frappé de manière involontaire, poussé par des joueurs. Les faits se sont déroulés, le 9 mars, lors d’un derby de Abda-Doukkala particulièrement animé (victoire 3-2 de Safi). 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Botola
Botola Botola

Voici le programme de la première journée de Botola

Botola Interview
Botola Interview

Vidéo. Badou Zaki: le DHJ, la Botola et moi

Botola 29e journée
Botola 29e journée

Le HUSA et le DHJ se rebellent contre la FRMF


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Les locaux divisent la FAF et la FRMF

Les 26 de Vahid connus ce lundi

La Botola et ses calendes grecques

CR7 pourrait arrêter cette saison

Le Raja protège sa marque

Ihattaren sera-t-il Lion ou Oranje?

Le sport africain en fête au Maroc

Quelle destination pour Neymar?

Le Wydad ne baisse pas les bras

Le public, enjeu des Jeux africains