Filinfo

Foot

Gianni Infantino visé par une nouvelle plainte

Le président de la Fifa Gianni Infantino en conférence de presse, le 18 mars 2016 à Zurich. © Copyright : DR
Kiosque360. Gianni Infantino, le président de la FIFA, fait l’objet d’une nouvelle plainte auprès du comité d’éthique de la FIFA. La raison ? Infantino est accusé de perturber les travaux de la commission de gouvernance de la FIFA pour bloquer les enquêtes autour de hauts dirigeants du football.
A
A

Joseph Weiler, un professeur de droit à l’université de New York qui avait démissionné de son poste au sein de la commission de gouvernance de la FIFA, a déposé une plainte auprès du comité d’éthique de la fédération internationale contre Gianni Infantino et plusieurs autres dirigeants, indique le quotidien l’Équipe du 14 septembre.

Interrogé par le New York Times, Weiler accuse Infantino, son premier adjoint et d’autres responsables de la FIFA de perturber les travaux de son comité pour bloquer les enquêtes autour de hauts dirigeants du football.

Un peu plus tôt, Miguel Maduro, l’ancien président de la commission de gouvernance de la FIFA, a déclaré lors d’une audition devant le parlement britannique qu’Infantino, sa secrétaire générale Fatma Samoura et d’autres responsables ont essayé d’interférer avec la décision indépendante d’empêcher Vitaly Mutko, le vice-président russe, de se présenter pour un poste au Conseil de la FIFA pour des raisons éthiques.

Weiler et trois autres membres de la commission de gouvernance ont démissionné en mai après qu’Infantino a licencié Maduro huit mois seulement après l’avoir nommé à la tête de cette instance créée avec l’objectif de redonner de la crédibilité à FIFA après le pire scandale de corruption de son histoire.

Pour rappel, Gianni Infantino a déjà fait l’objet de plusieurs enquêtes de la commission d’éthique de la FIFA, dont une l’accusant d’avoir tenté d’influencer de manière illicite l’élection de son candidat préféré à la présidence de la CAF, Ahmad Ahmad.

Enfin, la FIFA avait décidé en mai dernier de ne pas renouveler les mandats des deux présidents de la commission d’éthique, à l’origine des suspensions de Sepp Blatter et de Michel Platini.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Fennecs
Foot Fennecs

La FIFA sanctionne l'Algérie

Foot FIFA
Foot FIFA

Le Ghana évite la dissolution

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Classement FIFA: Le Maroc perd 5 places


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Les joueurs d'Al Hoceima expulsés d'un hôtel

WAC-Al Ahly bientôt reprogrammé

Le Raja défie Vita Club et Ebola

Super Mario ballotte en faveur de l'OM

Le WAC doit battre à nouveau les Sundowns

L'axe Casa-Rabat abritera les JA 2019

Budget négatif pour la RSB de Lekjaa

Patrick Mboma tacle Seedorf et Kluivert

Jawad Ziyat futur boss du Raja?

Nouveau challenge africain pour Sellami