Formulaire de recherche

Mondial 2026: à défaut d'alliance, le Maroc songe à une candidature unique

infantino lekjaa

© Copyright : DR

Posté le 26/06/2017 à 18h38 par Nassim Elkerf

Le Maroc souhaite organiser la Coupe du monde 2026, étendue à 48 équipes. Si la FIFA pousse vers une co-organisation de l'événement planétaire, le royaume, à en croire des sources de la FRMF, prépare une candidature en solo.

Le Maroc, candidat mal loti à l’organisation des Coupes du monde 1994, 1998, 2006 et 2010, rêve grand. Si l’Allemagne partait favorite en 2006, la déception qui a suivi l’attribution du Mondial 2010 à l’Afrique du Sud est restée en travers de la gorge. Pour rattraper le temps perdu, le Maroc préparerait une candidature exclusive à l’organisation de la Coupe du monde 2026 de football, la première qui opposera 48 équipes.

Tous les scénarios possibles ont été étudiés par la FRMF. Une candidature conjointe d’abord, avec l’Espagne et le Portugal. Mais le Mondial russe 2018 mettra le continent européen hors course pour organiser l'édition de 2026. La candidature avec la péninsule ibérique était illusoire, la fédération cherche des alternatives.

La première semble rêvée, il s’agissait d’organiser une coupe du monde 100% Maghreb, pour raviver l’idée sur tous les points. Mais la situation politique entre le Maroc et l’Algérie complique la donne. Il reste donc une seule solution au Maroc, qui est de s’aventurer en solo. Un brin rêveur.

Mais des sources au sein de la fédé laissent penser que tout est possible d’ici mai 2020, date de désignation du pays hôte. Sachant que les dossiers doivent être déposés avant décembre 2018, les responsables doivent quand même affûter leurs armes de plus tôt possible.

Mais cela dépasse largement le sportif. Pour une telle compétition, c’est tout un pays qui doit être mobilisé. En termes d’organisation, comment faire, et est-ce que le royaume est capable d’accueillir des centaines de milliers de supporters qui venus des quatre coins du globe ? La capacité hôtelière ainsi que les stades qui accueilleront les matchs sont un véritable point d’interrogation.

Actuellement, le Maroc dispose de plusieurs grandes enceintes capables d’accueillir les matchs internationaux. Agadir, Marrakech, Tanger, Casablanca, Rabat et bientôt Oujda et Khouribga et d’autres stades verront le jour. Prometteur, mais loin d'être suffisant.

Rappelons que les Etats-Unis, le Canada et le Mexique sont candidats à l’organisation conjointe de la Coupe du monde 2026, ont annoncé les fédérations de ces trois pays, le 10 avril, à New York. Une candidature qui  fait déjà figure de favorite. Le Maroc, un outsider considérable malgré les contraintes et la réactualisation du principe de rotation ? Infantino a déclaré que le Maroc avait "tous les moyens d'organiser une Coupe du monde". Tout est possible, donc.

Posté le 26/06/2017 à 18h38 Par Nassim Elkerf