Filinfo

Foot

Voici le bilan d'Hervé Renard à la tête du Maroc

© Copyright : DR
L'aventure d'Hervé Renard au Maroc s'est terminée de manière officielle aujourd'hui. Quel est le bilan du sélectionneur?
A
A

Hervé Renard a officiellement quitté les Lions de l’Atlas, aujourd’hui, après 3 ans et demi (41 mois). Le Français restera dans les mémoires pour plusieurs réalisations majeures avec la sélection, mais aussi quelques désillusions.

Il a notamment atteint les quarts de finale de la Coupe d’Afrique au Gabon en 2017, ce qui n'était plsu arrivé aux Lions de l''Atlas depuis 2004. Il a aussi permis au Maroc de retrouver la Coupe du Monde 20 ans après sa dernière participation. Cette année les Lions ont terminé premiers de leur groupe à la CAN avec 9 points, jamais-vu. Hervé Renard restera aussi comme celui qui vaincu certaines bêtes noires comme le Cameroun et l’Afrique du Sud…

Le 26 mars 2016, il démare son aventure marocaine avec une victoire contre le Cap-Vert (0-1), principal danger du Groupe F des qualifications pour la CAN 2017. S’en suivront une nouvelle victoire contre ce même adversaire (2-0), à Marrakech, un match nul contre la Libye (1-1) et une victoire contre Sao Tomé-et-Principe (2-0). Le Maroc finira premier de son groupe avec 16 points et sera la première nation à se qualifier pour le tournoi gabonais, après le pays hôte.

Avant de se rendre au Gabon, le Maroc joue ses deux premiers matchs des éliminatoires pour la Coupe du Monde en Russie. Deux matchs qui se soldent par des nuls vierges, en octobre 2016 contre le Gabon puis en Novembre 2016 contre la Côte d’Ivoire.

Au pays de Pierre-Emerick Aubameyang, les Lions commencent l’aventure par une défaite contre la RDC (1-0). Ils battront ensuite facilement le Togo d’Emmanuel Adebayor (3-1) avant de s’offrir la Côte d’Ivoire (1-0). Medhi Benatia et les siens se qualifient en quarts de finale. Mais l’aventure s’arrête brusquement après une défaite contre le futur finaliste, l’Égypte de Mohamed Salah (1-0).

Les Lions entament ensuite leur premier match des éliminatoires de la CAN 2019. Le 10 juin 2017, ils essuient une défaite contre le champion en titre camerounais (1-0).

Le 1er septembre de la même année, les hommes de Renard reprennent leurs matchs des éliminatoires du mondial russe avec une large victoire (6-0) contre le Mali. 4 jours plus tard, ils feront match nul contre ce même adversaire (0-0). Le 7 octobre, c’est le Gabon que les Lions écrasent (3-0) avec notamment un triplé mémorable de Khalid Boutaïb. Puis le 11 novembre, ils s’offrent la Côte d'Ivoire (0-2), à Abidjan pour retrouver le Mondial. Premier du groupe C, le Maroc n’encaissera pas le moindre but lors de ces qualifications, une autre prouesse de l’ère Renard.

En Russie (15-25 juin), les Lions finissent derniers de leur groupe après une défaite sur le fil contre l’Iran (0-1 contre son camp d’Aziz Bouhaddouz à la 95e minute) suivi d'une autre contre le Portugal (1-0) et un nul contre l’Espagne (2-2). 

Le 8 septembre 2018, Renard et ses protégés reprennent les éliminatoires de la CAN 2019. Ils écrasent le Malawi (3-0) avant de vaincre les Comores (1-0), le 13 octobre. 3 jours plus tard, les Lions font match nul avec le même adversaire (2-2). Ils arrachent leur qualification, le 16 novembre, après une victoire contre le Cameroun (2-0) qu'ils n'ont jamais battu avant avec un doublé de Ziyech. Lors du dernier match du groupe B, les Lions font match nul contre le Malawi (0-0).

Au pays des Pharaons, les Marocains sortent premiers de leur groupe avec 3 victoires en autant de matchs (le 23 juin contre la Namibie, le 28 contre la Côte d’Ivoire puis le 1er juillet face à l’Afrique du Sud, toujours sur un score de (1-0)). Mais ils sont piteusement éliminés en 8es de finale par le Bénin, troisième du groupe F (1-1, t.a.b 1-4). Ce sera le dernier match de Renard avec le Maroc.

En matchs officiels avec les Lions de l'Atlas, le double champion d'Afrique affiche un bilan de 14 victoires, 7 nuls, 6 défaites et 0 titre. À son arrivée, le Maroc était la 81e nation du classement FIFA, il est aujourd'hui 47e. 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Mohammed Ihattaren: dans les radars marocains depuis des années

Foot Mohammed Ihattaren
Foot Mohammed Ihattaren

Convoqué par Vahid, sélectionné par les Pays-Bas

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

La liste finale de Vahid publiée lundi prochain


1 commentaires /

  • red lion
    Le 21 Jul. 2019 à 15h42
    Come d'hab rien qu'on ne sache déjà . A part la confirmation qu'il se casse rien de nouveau, que du réchauffé . Alors que tout observateur digne de ce nom, savait que Renard avait démissionné longtemps avant la CAN . On nous parle d'un groupe de qualif pour la CAN abordable largement à notre porté . On a déjà oublié combien le Maroc a éprouvé de difficultés face aux nations dites moins fortes . Gambie, Zambie, Namibie, Bénin . Cela ne relève plus de l'accident de parcourt, il y a là un problème de fond . Et il ne sera réglé qu'avec un coach, qui non seulement aura assez de crédit pour imposer une méthode basé sur le sérieux, une discipline et une adhésion sans faille à son projet de jeu . Quand est -ce qu'on va trouver ce coach qui saura faire l'amalgame entre les jeunes qui vont apporter du sang neuf et ceux qui seront les réscapés du fiasco égyptien . Quand est-ce qu'on va trouver ce téchnicien qui va réussir à imposer ceux qui viennent de la Botola mais qui de part leurs succès sur la scène continentale méritent amplement une réèlle chance en E-N. Banoun, Dari, El Karty, Nahiri, Hafidi, el Hadad auraient bcp aidé durant cette CAN. Pas qu'il sont bien plus forts que ceux qu'on a appellé, non . Ils sont justes affamés de tournois majeur avec l'équipe nationale, et la faim des fois c'est le meileure moteur qui soit. Des joueurs comme Bénatia était tellement installé et en plus protégé par son statut de capitaine, qu'il s'autorisait à choisir sees matchs et ses convocations, le tous avec la bénédiction du coach . L'Algérie est championne d'Afrique avec un vivier 3 fois moins important quantitativement et qualitativement, voila qui devrait donner à réfléchir aux dirigeants du foot national.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Voyage périlleux du WAC chez El Merreikh

Lekjaa pressenti au gouvernement?

Les Pays-Bas blindent Ihattaren

Pas de nouvelle MSN au Barça

Les locaux divisent la FAF et la FRMF

Les 26 de Vahid connus ce lundi

La Botola et ses calendes grecques

CR7 pourrait arrêter cette saison

Le Raja protège sa marque

Ihattaren sera-t-il Lion ou Oranje?