Filinfo

Botola

Le Wydad, le Raja et les autres

© Copyright : DR
La Botola vient enfin de désigner son champion d’automne, même si on est en plein printemps. Mais le bilan à mi-parcours est globalement décevant.
A
A

Cette phase aller, qui vient de s’achever officiellement ce weekend, ne restera pas dans les annales. Pour avoir un bon championnat, il faut des buts, du spectacle, et il faut des équipes qui jouent le jeu, qui s’exposent et prennent des risques. Quand on jette un coup d’œil aux statistiques des uns et des autres, qu’est-ce qu’on voit? Trop de nuls, et trop peu de buts marqués: une moyenne d’à peine deux buts par match, ce qui est faible comparé aux standards actuels du foot.

L’année dernière, le suspense au moins aura été au rendez-vous. Puisque trois équipes faisaient la course en tête et il a fallu attendre la dernière journée, pour ne pas dire la dernière minute, pour les départager.

Cette année, c’est le vide ou presque. Les deux grands clubs casablancais occupent, encore une fois, les deux premières places. Classique. Derrière, personne n’arrive à se démarquer. On a presque l’impression que cette troisième place n’intéresse personne, alors qu’elle est qualificative pour la C3 africaine.

Prenez le match d’hier soir entre le Wydad et les FAR (0-0). Le 1er de la classe contre le 3ème. Au coup d’envoi, 7 points les séparent. On s’attendait à un match animé, avec deux équipes qui cherchent les trois points. Le Wydad, pour creuser l’écart devant, et les FAR pour se rapprocher de la tête du classement et larguer Agadir, 4ème et battu la veille.

On n’a rien vu de tout cela. Le Wydad a tenté timidement de trouver l’ouverture dans le 1er acte, avant d’accepter trop facilement le 0-0 et de gérer en deuxième période. Décevant pour une équipe au potentiel offensif intéressant, la seule équipe du championnat capable d’évoluer haut sur le terrain, avec des latéraux qui montent et qui créent le surnombre en phase de possession.

En face, les militaires n’ont pas fait mieux; loin de là. Ils n’ont cadré aucune frappe de tout le match, leurs seules (mini) occasions étant systématiquement annihilées par des hors-jeux sifflés contre leurs attaquants. Ce FAR–WAC, même en s’étalant sur une journée entière, se solderait par un triste 0-0 des familles, sans saveur et sans couleur.

De manière générale, la prudence excessive a été le dénominateur commun à plusieurs équipes de ce championnat. Le Hassania d’Agadir, par exemple, occupe la 4ème place à mi-parcours alors que son secteur offensif est totalement indigent (12 buts marqués en 15 rencontres, digne d’un relégable).

Le Chabab de Mohammedia, un promu ambitieux en début de saison, avec un recrutement XXL, collectionne les nuls: huit déjà, dont quatre 0-0. Quand on les voit évoluer, on comprend: jeu fermé, bloc bas, quasi-absence d’attaquants de pointe. Résultat: 9 petits buts encaissés, mais à peine 11 marqués.

Pour une équipe qui comptait animer le championnat et essayer de jouer les premiers rôles, c’est incompréhensible. Sur le papier, et dans un championnat où seuls le Wydad et le Raja sont au-dessus du lot, le Chabab peut même prétendre à la 3ème place. Au lieu de cela, et à cause de ses choix ultra-défensifs, le club joue le maintien: à mi-parcours, il compte à peine deux petits points d’avance sur le premier relégable (Oued Zem).

Que peut-on donc attendre de la deuxième moitié du championnat? En étant réalistes, et sauf accident majeur, le titre se jouera entre les deux «séniors» casablancais. Pour le reste, tout le reste, de la 3ème à la dernière place, pour les qualifications aux compétitions africaines ou arabes, comme pour le maintien, ça reste ouvert. Pensez donc: 7 petits points seulement séparent le 3ème du 14ème! 

Moralité: à tous les clubs de la Botola, jouez, jouez, prenez des risques offensifs, faites-vous plaisir. Et rappelez-vous que le meilleur moyen de prendre des points, et de gagner des places au classement, est de marquer des buts.

Par Footix marocain
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Botola Pro Inwi
Botola Botola Pro Inwi
Botola FRMF

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous