Filinfo

Foot

L’inquiétante victoire des Lions de l’Atlas!

© Copyright : DR
Il y a des victoires qui inquiètent et font installer le doute. Comme celle des Lions de l’Atlas, hier soir face au Soudan (2-0).
A
A

Cela devient une habitude. Les matchs de la sélection marocaine se suivent et se ressemblent. Ils ne ressemblent à rien en fait. Comme des rounds d’observation qui durent 90 minutes. On attend, on temporise, on ronronne, jusqu’au coup de sifflet final, qui devient un soulagement total, pour les joueurs sur le champ mais aussi pour le public.

Il ne faut pas avoir peur des mots. Le match Maroc–Soudan (2-0), comptant pour les éliminatoires du prochain Mondial au Qatar, a été une purge totale. Niveau district. Le tempo a été tellement lent, pour ne pas dire léthargique, que l’on a eu parfois l’impression que le ballon était dégonflé. Et qu’il pesait des tonnes. Il aurait fallu le porter à la main, comme dans une partie de handball, pour espérer le voir passer d’un joueur à l’autre. A ce point…

Ce n’est pas la première bouillie que la bande à Vahid nous propose, tant les derniers matchs de préparation étaient consternants. Hier, il manquait un peu de tout à cette sélection. Le gardien Bounou et sa défense ont été pratiquement en congé, tant les Soudanais en face étaient timorés. Au milieu et devant, l’animation était quasi nulle.

Encore une fois, Taarabt a donné l’impression de conduire le jeu marocain un peu malgré lui. Evoluant bas, en pointe basse du losange du milieu, il a essayé de compenser sa lenteur extrême par un jeu long trop prévisible. Malgré une bonne vision de jeu et une certaine habileté balle au pied, les ballons de notre «Pirlo» ont rarement atteint leur cible et son entente avec ses latéraux ne sautait pas aux yeux.

Résultat, même un Hakimi s’est endormi dans son couloir droit, à attendre des ballons qui n’arrivaient jamais dans le bon tempo, s’aventurant à son tour dans des arabesques sans fin. Et que dire d’un En-Nesyri, habituel pointe, déporté sur le côté et qui a été un poids mort. Un de plus.

Même les deux buts marocains ont été marqués sur des malentendus. Aguerd a scoré en début de match sur un cadeau de la défense passive du Soudan. Le deuxième but a été marqué sur un double CSC, le centre de Chair étant contré par un pied et une tête soudanaise. Un double cadeau en somme!

Alors oui, les Marocains ont pris trois points, ce qui est primordial dans la course à la qualification. Et c’est au nombre de points qu’on les jugera, pas au niveau de jeu affiché. Certes. Mais il y a des défaites prometteuses, comme il y a des victoires inquiétantes. La victoire d’hier est à ranger dans cette dernière catégorie. Incontestablement.

En jouant à ce niveau, les Marocains ne prendront pas toujours les trois points. Sans leader technique (l’absence de Ziyech a laissé un grand vide au milieu), sans joueurs de percussion et d’infiltration (les Boufal, Munir et Bencharki sont rentrés trop tard pour inverser le cours du jeu), sans pointe véritable (quelqu’un a-t-il des nouvelles de Youssef El Arabi?), ces Lions de l’Atlas sont trop pâles, poussifs, sans génie.

Il leur faudra montrer tout à fait autre chose, lundi prochain en Guinée, face à leur principal rival dans la course à la qualification.

Par Footix marocain
A
A

Tags /


à lire aussi /


3 commentaires /

  • Aderdour (le sourd)
    Le 03 Sep. 2021 à 12h03
    J’écoutais l’excellent commentaire du match Reims-PSG. Excellente analyse concernant les joueurs rémois,sans vedette,ni star,mais au jeu éminemment sorti d’une ÉCOLE de foot. Chaque joueur s’applique à respecter son poste,faire le moins de fautes techniques.. Au PSG ,beaucoup trop de techniciens,mais joyeuse pagaille!
    L’excellent Hakimi n’était pas au bon poste,car milieu offensif il pourrait en dépasser beaucoup. Retour chez-nous : les mêmes qui brillent ailleurs font grise mine chez-eux,chez-nous. Et cela vaut pour toutes les sélections nationales africaines au talent individuel inexploré sous leur drapeau respectif. N’oublions pas les 2 CDM françaises,et l’excellente prestation de la fameuse Garde Noire de 98, puis les non moins afroeuropeens de 2018. Pourtant nous avons connu l’Equipe marocaine de 86 ,celle algérienne de 2014, toutes 2 excellentes !!! Votre article a le mérite de réveiller en nous : pourquoi nos équipes sont aussi médiocres avec de telles excellentes individualités tant en championnats qu’en équipes sous d’autres drapeaux ??
  • bedji
    Le 03 Sep. 2021 à 11h23
    d'accord avec cette analyse sur le fond. Je rajouterai que le jeu collectif est très faible, il serait intéressant de voir des statistiques concernant le nombre d'erreurs dans les transmissions vers l'avant. Le chiffre serait ahurissant. A leur décharge il y a eu beaucoup trop de changements de joueurs spécialement au milieu de terrain/attaque. Les joueurs ne se trouvent pas. et il nous faut privilégier des joueurs techniques et vifs: Nsiri est trop lent et techniquement moyen , Taarabt arrive en EN trop tard, il est trop lent,...après j'admets que ce n'est pas facile de gérer l'EN entre indiscipline de certains joueurs , baisses de forme d'autres joueurs....
  • kiri
    Le 03 Sep. 2021 à 11h09
    alors là, non § c'est une specialité marocaine, ou le pessimiste est légion.
    Ns ne sommes jamais content, les petits lions, avec 3 nouveaux ont donné une partition plutot correcte; Alors oui ce n'est pas encore tout parfait à 100% ...
    on a gagné notre 1er match des eleminatoires de la CDM 2022, ça n'est pas arrivé depuis qd ???? Posez vous la question ? des LUSTRES !!! Et ouiiiiii
    La france a été championne du monde avec un jeu dégueulasse ... vs avez la memoire courte ? Regardez les resultats des autres nations ..
    Egypte 1 0 Angola
    Libye 2 1 Gabon
    RDC 1 1 Congo
    soyons derrière nos lions svp
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous