Filinfo

Foot

Un championnat sans suspense, mais pas sans intérêts

© Copyright : MAP
Le sprint final de la Botola Pro est lancé. Si le Wydad est bien parti pour décrocher un 20e titre de champion, certains clubs se livrent une course acharnée pour les places qualificatives aux compétition CAF, tandis que d’autres luttent pour le maintien.
A
A

Une fois n’est pas coutume, l’identité du champion est presque connue. Le Wydad de Casablanca qui compte 19 points d’avance sur son premier poursuivant, le Hassania d’Agadir a quasiment tué tout suspense à 7 journées de la fin de cet exercice 2018-2019.

Les 15 autres clubs de Botola, eux, courent derrière des objectifs divers. Certains visent le podium, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions et la Coupe de la CAF, d’autres bataillent, pour leur part, pour éviter la relégation. Qui vise quoi? 

Les places africaines seront chères
Avec un Wydad qui explose les compteurs en championnat, pas le choix, il faut s'accrocher pour atteindre ses objectifs. Deux points seulement séparent le HUSA (2e, 33 points), l’IRT (3e, 33 points), le Raja (4e, 31 points), le CAYB (5e, 31 points) et le MCO (6e, 31 points).

Le Raja compte 3 matchs en retard et peut facilement plier la seconde place en cas de succès répétés. Mais le champion en titre, L'IRT, qui contrairement aux Verts n’a disputé que peu de matchs cette saison (éliminé dès les barrages de la C1, ndlr) pourrait être plus frais dans cette dernière ligne droite.

Le HUSA, qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la CAF, risquerait de souffrir du cumul des rencontres et laisser ainsi des points sur la route.

Enfin, les deux promus, Oujda et Berrechid, n’auront peut-être pas les épaules assez larges pour aspirer à une qualification aux compétitions de la CAF dès cette année. 

À lire aussi: Serein en Botola, le WAC vise le titre africain

Qui n’est pas à sa place?
Le Difaa de Abderrahim Taleb, vous vous en souvenez? Un club qui termine vice champion en 2017, participe pour la première fois de son histoire à la phase de poules de la Ligue des Champions et qui comptait dans ces rangs une brochette de joueurs talentueux (Walid Azaro, Hamid Ahaddad, Zakaria Hadraf… ) qui l’avaient installé en haut de l'affiche. Il est bien loin ce temps-là.

Aujourd'hui le club Doukkali est au bord du gouffre. 11e au classement à 5 points du premier relégable, le club d’El Jadida n’a remporté que 6 rencontres sur les 22 journées de Botola cette saison. Des performances indignes du standing d’un club qui, jusqu’à un passé très proche, était considéré comme une place forte du football marocain.

Même constat pour le FUS de Rabat. Le champion du Maroc en 2016 est englué dans les profondeurs du classement. 13e avec 24 points seulement, l'équipe entraînée par Walid Regragui devra batailler jusqu'au bout pour garantir sa place en première division.

À lire aussi: Le DHJ menace de se retirer de la Botola

Qui va descendre en Botola 2?
En plus du DHJ et du FUS, la relégation concerne 8 autres équipes. Le plus en danger n’est autre que le Kawkab de Marrakech. Club historique de Botola, le KACM (16e, 19 points) est en mauvaise posture depuis le début de saison avec 11 défaites, 7 nuls et 4 victoires seulement à son actif. Le MAT et le CRA ne sont pas mieux lotis: le club nordiste est 14e avec 22 points et les Rifains pointent à la 15e position (21 points).

L’OCS, l’AS FAR, la RSB et l’OCK, eux, sont capables du meilleur comme du pire. Ils peuvent facilement prétendre à une place qualificative aux compétitions africaines, comme ils peuvent sombrer dans les profondeurs du classement. 

 

 

Par Mohamed Yassir
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Coupe de la CAF
Foot Coupe de la CAF

Tout sur les adversaires de la RSB et du HUSA

Foot Coupe de la CAF
Foot Coupe de la CAF

Derby maghrébin pour Agadir, groupe clément pour Berkane

Foot Coupe du Trône
Foot Coupe du Trône

Un TAS historique en finale de la Coupe du trône


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Dans mon pays, on ne m’a pas rendu justice

Ce que le derby Raja Vs Wydad dit de nous

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

«L’affaire Ben Malango» rebondit

Ronaldo et la Juve passent l'éponge

Une finale inédite TAS-HUSA à Oujda

Le Raja se tourne vers Sellami

Au Wydad, la crise connaît pas

Amine Harit n’oublie pas

Le TAS défie le DHJ à Tanger

Raja-EST le 30 novembre à Donor

Benzema-Rodrygo, un duo magique

Le WAC s'acharne sur Malango